Les savons SAF : bons pour la peau et la planète

Un savon est le résultat d’une réaction chimique entre un corps gras et de la soude qu’on appelle saponification. La saponification à froid est une méthode de fabrication du savon laissée pour compte au profit de l’industrialisation.Elle s’effectue sans surchauffe ce qui permet de garder intactes les propriétés des huiles végétales utilisées.

 

Un soin lavant

Contrairement aux savons industriels le savon SAF est riche en glycérine (elle n’est pas ôtée lors de la production).  La glycérine est un agent humectant, c’est-à-dire qu’il permet de maintenir une certaine teneur en eau sur la surface de la peau. De plus la plupart des savons SAF sont surgras : on y a ajouté encore un peu d’huile en fin de fabrication

Il s’agit donc d’un véritable soin lavant.

La savon SAF est un peu plus mou que les savons traditionnels. Il est préférable de laisser sèche sur une grille entre deux utilisation. Il est plus cher qu’un savon classique mais dure beaucoup plus longtemps qu’un gel douche. Et peut-même que vous pourrez vous passer de crème corporelle après la douche ?

 

Peu d’impact écologique

Aucun des ingrédients n’est polluant pour la planète (nappes phréatiques ou autre), que se soit au moment de la fabrication ou de l’utilisation puisquils sont 100 % biodégradables. Les savons à froid ont donc un impact biologique nul contrairement au gel douche. De plus, ils n’ont que très peu d’emballage.

 

Un produit artisanal

Il n’est pas possible de fabriquer du savon SAF de manière industrielle. La saponification à froid fait donc la part belle au artisan. LAssociation Des Nouveaux Savonniers a été créée pour apporter un nouveau souffle à la profession et aux nouveaux pionniers qui cherche à donner un sens à leur passion. On peut identifier un savon SAF grâce à la mention « saponification à froid » ou logo suivant

Le site de la slow cosmétique en propose un certain nombre. J’apprécie particulièrement ceux des marques Gaia et Fressimouss. J’ai également eu l’occasion de tester le gandhi de la marque Clémence et Vivien qui sent divinement bon.

J’ai récemment participé à un projet sur le site participatif ulule : l’esperluète. L’esperluète est une marque de savons et cosmétiques artisanaux, éco-responsables et naturels fabriqués à Strasbourg. Soutenir de petits producteurs qui crée avec passion me tient particulièrement à coeur. Ici la créatrice cherche à faire des produits originaux et gourmands en privilégiant des fournisseurs locaux. Hâte de pouvoir tester ses savons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *