Comment consommer autrement

Nous avons tous besoin de consommer (de la nourriture, des habits, des équipements… ) mais tous nos achats n’ont pas le même impact écologique. Je vous explique ici ma façon de voir les choses, ma manière d’encourager des pratiques plus respectueuses de l’environnement.  Pour moi consommer autrement, c’est surtout consommer avec conscience et de manière raisonnable sans pour autant se priver.

Durabilité

J’ai toujours eu une prédilection pour l’achat durable. Je réfléchi à plus d’une fois avant de me décider (parfois trop!). Dans ma cuisine, je ne me séparerais plus de ma cocotte en fonte. Parfaite pour des petits plats mijoté, elle est inusable.

Local

Je privilégie aussi les achats locaux. Pour la nourriture, aller au marché est devenu une habitude. Pour les vêtements, cela devient plus compliqués. Mais de petites sociétés éco-responsables voient le jour : notamment la Révolution textile. Fabriquées à partir de lin français, les pièces sont tissées au Portugal et la traçabilité est assurée de A à Z. Cela fait un an que j’ai fait l’acquisition du pull Ella en rouge Bordeaux. Il est très agréable à porter et est passe partout.

Artisanat

J’aime particulièrement faire des achats chez des petits artisans. Lors de nos dernières vacances, j’ai ramené une belle cruche très colorée de Provins chez un artisan céramiste : elle est utile, décorative et me rappelle de bons souvenirs ! La multifonctionnalité est également un critère de choix.

Multifonctionnalité, Simplicité

Bea Johnson l’explique très bien dans son très célébré livre ‘Zéro déchet’ : avec 15 vêtements , elle compose 50 tenues différentes.Les produits multifonctionnels sont très souvent les plus simples. En cosmétique, une huile brute peut être utilisé en temps que démaquillant, sérum, base pour faire une crème maison.

Seconde main

Chiner dans les vides grenier, une occupation que je ne pratiquais il y a encore quelques mois. Et aujourd’hui, j’y prends un réel plaisir. J’ai récemment trouvé quelques adorable casserole en fonte (qui me serve à faire mon porridge). J’ai même acheté quelques vêtements.  Il y a quelques années, je ne serai jamais allé dans une friperie. Je pensais y trouvé des vêtements usés ou style hippie! Mais on trouve de tout ! Sur internet, plusieurs sites permettent de revendre et d’acheter d’occasion : vinted, videdressing, percentil … Il existe aussi différents endroits où l’on peut trouver de la seconde main (vêtements ou autres) : Emmaus, oxbam.

Réutilisable

J’essaie d’éviter au maximum les objets à usage unique. Cela fait presque 10 ans que j’ai acheté mes premiers carrés démaquillants de chez Emma et j’en suis toujours ravie ! J’essai d’éviter les essuie-tout et privilégie torchons et serviette. J’ai fait l’acquisition de serviette avec le nom de chacun brodé dessus sur le site Etsy.

Zéro déchets

Cela fait longtemps que je n’utilise plus de gels douche, je suis passé au savon saponifié à froid. Plusieurs marques propose aujourd’hui des cosmétiques solides: notamment lamazuna et pachamamai. Je fabrique aussi certains cosmétiques moi même : déodorant , crème… ainsi que mes produits ménagers. Si les recettes vous intéressent, faites le moi savoir. Je fais attention à l’emballage des produits que j’achète : je privilégie l’achat en vrac. Refuser les emballages inutiles (autour du pain par exemple) n’est pas encore un réflexe pour moi mais je le fais de plus en plus souvent.

Deuxième vie

Pour mes achats en vrac, j’utilise notamment des sacs à vracs de chez Kufu. C’est un investissement mais je prends vraiment plaisir à les utiliser Cette société fabrique ces produits à partir de chutes de tissus.  Comme Kufu, certaines entreprises redonnent une deuxième vie à des objets. Je pense par exemple à mon portefeuille acheté à Barcelone fait à partir d’anciennes affiches.

Et vous comment comment consommez-vous ? A quoi prêter vous attention à l’achat?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *